Archives par mot-clef : street marketing

« Avec le street marketing, inutile de dépenser trop d’argent, les petits budgets favorisent la créativité »


Street Marketing - SaucetRencontre avec Marcel Saucet, docteur en science de gestion, professeur et chercheur associé à l’Université de San Diego, il dirige www.lcaconsulting.net, laboratoire de conseil spécialisé dans l’innovation marketing. Tout récemment, il vient de publier aux Etats-Unis, un nouvel ouvrage, primé meilleur livre marketing de l’année 2015, Street Marketing™: The Future of Guerrilla Marketing and Buzz. Il nous en parle aujourd’hui.

Dans votre livre, vous abordez, entre autres, la notion de « crise »  du marketing dit conventionnel, pouvez-vous nous en dire plus ? 

Pour faire très simple, le point de départ c’est les années 80. A cette époque, les professionnels du marketing se sont rendus compte que les budgets de communication des marques croissaient de manière totalement exponentielle avec des sommes de plus en plus délirantes.

Appréhender les enjeux du « big data » au prisme du marketing to women


Les entreprises ont aujourd’hui la possibilité de tracker les données personnelles d’une cliente dans la rue à l’aide de la géolocalisation et de son parcours. Le challenge du Street marketing(tm) est de créer la surprise en étant très créatif. Plus la consommatrice est surprise par des opérations impactantes dans la rue, plus la récolte de son email et de ses informations personnelles se fera de son propre gré -permettant ensuite une interprétation simplifiée de ce gigantesque « big data ». Un challenge à l’heure où l’exploitation du big data explose aux USA, permettant de mieux comprendre le comportement d’achat d’une femme. Marcel Saucet, docteur en marketing et plus particulièrement spécialiste du street marketing nous éclaire sur ce sujet en pleine expansion.

Big Data

« L’innovation doit créer une relation originale et privilégiée en étant plus proche des femmes »


Rencontre avec Marcel Saucet, docteur en marketing, professeur et chercheur associé à l’université de San Diego, il dirige LCAconseil.net, laboratoire de conseil spécialisé dans l’innovation marketing. 

Selon vous, quels sont les secteurs les plus porteurs d’innovations à destination des femmes ?

Les cosmétiques : depuis ces 15 dernières années, c’est l’un des rares secteurs où la croissance n’a fait que progresser. Des études récentes ont montré que la progression moyenne du marché est de 5% en terme de quantité. On peut comparer les cosmétiques aux nouvelles technologies ; en effet, c’est un secteur qui ne fait qu’évoluer, et où les produits deviennent obsolètes très rapidement car l’innovation est très présente. Dans les produits, mais également dans les idées et dans la distribution : c’est le cas de ces nouvelles boites à beauté de type birchbox qui permettent aux consommatrices de tester plusieurs produits de beauté dans un coffret que les clientes reçoivent mensuellement en souscrivant à un abonnement.

Autre innovation dans la manière de distribuer, avec La marque Lush qui propose des produits cosmétiques destinés aux femmes. Une fois par an les vendeurs du magasin reçoivent les clientes … nus ! Peu d’intérêt si ce n’est celui de le voir par soi même … et donc d’attirer de nouvelles consommatrices. Les cosmétiques évoluent également rapidement grâce aux nouvelles technologies : c’est le cas par exemple, des entreprises spécialisées dans le maquillage qui proposent à leurs clientes aux USA de tester les nouveaux make up via des applications par réalité augmentée. Alors que vous êtes seules devant votre téléphone sans maquillage, l’application ressort un portrait de vous qui êtes maquillée !

Le street marketing séduit-il les femmes ?


Tendance publicitaire visant à sortir la publicité de son cadre traditionnel, le street marketing est né dans les années 2000. Combinant les objectifs de notoriété et d’image, cette technique publicitaire se démocratise auprès des marques. Jouant régulièrement sur l’évènementiel et les supports innovants, le street marketing est souvent utilisé dans le cadre de lancement de produits. Mais hommes et femmes ont-ils les mêmes perceptions de ce type de communication ? Comment le marketing to women doit-il utiliser ce nouvel outil ?

Rencontre avec Marcel Saucet, docteur en marketing, professeur et chercheur associé à l’université de San Diego, il dirige LCAconseil.net, laboratoire de conseil spécialisé dans l’innovation marketing. Ce chercheur a récemment publié un ouvrage intitulé Street Marketing aux éditions Diateino.

Les hommes et les femmes ont-ils le même comportement vis-à-vis du Street Marketing ™ ? Avez-vous des statistiques et des exemples ?

En Street Marketing ™, les hommes et les femmes ont les mêmes réactions face à la publicité, même si l’on peut cependant percevoir quelques différences notoires. Par exemple, les hommes réagissent mieux à l’humour que les femmes, ayant un goût particulier pour l’utilisation de clichés.

La marque Axe à bien compris cette particularité et l’utilise avec humour dans ses campagnes de Street Marketing ™. La marque de déodorant a notamment customisé un panneau de sortie de secours en représentant des femmes courant après un homme, à la place du traditionnel personnage.