« Madame le Directeur » : le théâtre au service de l’égalité hommes/femmes

Rencontre avec Cyril Augier, fondateur de la société « A Nous de Jouer ! », spécialisée dans la production de spectacles sur des sujets de responsabilité sociétale, de développement durable, de diversités, etc.

Comment est né ce projet de théâtre engagé ?

C’est d’abord un parcours personnel, mêlant passion, convictions et rencontres. Après mon diplôme d’école de commerce, j’ai rejoint le Centre Dramatique National de Saint-Etienne, avant de fonder ma compagnie. J’ai ensuite laissé provisoirement le théâtre pour promouvoir l’intégration et le maintien dans l’emploi des personnes handicapées, puis «l’insertion par l’économie ». Ces dernières expériences m’ont incité à accompagner le changement en travaillant sur les représentations, via l’humour et le miroir du théâtre. J’ai donc fondé A Nous de Jouer ! pour communiquer et sensibiliser par le théâtre. Nos différents spectacles, en entreprise ou dans la fonction publique, visent à développer une performance globale, responsable et durable.

Quant à l’égalité professionnelle, l’idée est née de la rencontre avec Vincent Nicollet, un autre auteur, nouvellement papa lui aussi. Recherchant alors tous deux la bonne articulation « vie pro/vie perso », en cohérence avec nos valeurs, co-écrire et monter une pièce sur le sujet est devenu pour nous une évidence.

Quels sont les avantages du théâtre pour aborder la thématique de l’égalité professionnelle ?

L’humour et l’effet miroir de la scène permettent de sensibiliser efficacement sans faire donneur de leçon. C’est d’abord une histoire qui nous est racontée, qui fait appel à l’intelligence rationnelle mais aussi émotionnelle du public. L’égalité professionnelle cesse d’être un concept, pour s’incarner dans des personnages qui nous touchent et nous font rire. Hommes et femmes peuvent s’identifier à Gabrielle, qui cherche à concilier carrière et vie de famille. Cette empathie constitue un puissant déclencheur de prises et conscience et de désir d’agir pour plus d’égalité.

Comment avez-vous trouvé l’équilibre pour dénoncer avec humour sans banaliser les questions d’égalité ?

En partant du réel. Avant d’écrire la pièce, nous avons beaucoup lu, discuté, et interviewé de personnes, en cherchant à croiser les regards : femmes, hommes, cadres, employé-e-s, dirigeant-e-s, syndicats… Les quatre protagonistes de la pièce ont chacun un point de vue complémentaire. La figure de Gabrielle qui tente de concilier les opposés pour parvenir à un accord est très utile. Et elle n’a pas la tâche facile, vue les deux « énergumènes » en face d’elle. Mais nous avons cherché à éviter toute caricature, pour montrer des personnages avec leur côté ombre et leur côté lumière.

Quel angle avez-vous choisi pour sensibiliser sur ce sujet ?

La pièce aborde l’égalité professionnelle sous l’angle principal de la conciliation vie pro/vie perso. L’alternance de scènes en entreprise et à la maison est en ce sens significative. Gabrielle vit personnellement un dilemme famille/carrière, mais doit aussi négocier l’accord égalité au sein de son entreprise. Cette mise en abîme permet de jouer sur différents registres et de proposer plusieurs niveaux de lecture. Enfin, nous avons d’emblée choisi deux partis-pris. Le premier est celui de ne pas opposer hommes et femmes, mais de faire de l’égalité professionnelle un enjeu partagé (« gagnant-gagnant » comme on dit). Le second est de susciter des questions, des réflexions et des échanges, plutôt que de donner des réponses toutes faites (même si certaines pistes sont esquissées). C’est pour cela que nous proposons souvent un débat à la suite du spectacle.

Vous donnez des prestations au sein d’entreprises, comment sont-elles reçues ?

Très positivement. La pièce provoque beaucoup de rires, et les échanges qui suivent sont riches et constructifs. Trois mots reviennent dans les évaluations: « juste », « drôle » et « efficace ».

http://youtu.be/PG3t9S3rlok

Propos recueillis par #marion#

Résumé de la pièce
Gabrielle, Responsable Ressources Humaines de Love Coach, société de conseil en séduction, ambitionne d’être promue DRH. Pour tester ses compétences, le DG lui confie une mission : négocier un accord d’entreprise sur l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes. Lors d’une commission de préparation, elle devra concilier les tempéraments et les visions souvent contrastés d’Andrée, déléguée syndicale « à tendance féministe », et d’Eric, Coach Manager « à tendance machiste ». Mais ses nouvelles responsabilités impactent aussi sur sa vie familiale et les relations avec Fred, son conjoint, qui tente lui aussi de trouver un nouvel équilibre… 

Un commentaire

Une réponse à « Madame le Directeur » : le théâtre au service de l’égalité hommes/femmes

  1. Nicolas dit :

    Article intéressant, le théâtre d’entreprise est un excellent vecteur pour la lutte contre la discrimination homme-femme, mais aussi de nombreux autres thèmes.
    Pour ceux que cela intéresse il existe un annuaire qui référence les sociétés de théâtre d’entreprise: http://theatredentreprise.fr/

    Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>