Archives par mot-clef : plaisir

La cuisine se la joue sans complexe !


Les grandes tendances du Cooking Lab Marmiton

Dans la cuisine des Français, l’ambiance est à la fête. Loin d’être une corvée, pour la majorité des hommes et des femmes, préparer à manger est un véritable plaisir, ou du moins c’est ce qu’ils en disent ! Selon les chiffres de l’enquête annuelle menée par le site Marmiton en 2015, il y a du monde aux fourneaux ! Beaucoup (61%) déclarent cuisiner tous les jours. (1) Pour les autres, c’est plutôt 4 à 5 fois par semaine (21%) ou 2 à 3 fois par semaine (13%). Seuls 5% des sondés ne cuisinent qu’une fois par semaine, voire moins. Et même les plus jeunes sont adeptes des plats « travaillés » puisque 47% des moins de 25 ans assurent cuisiner tous les jours. On est loin de l’image de l’étudiant accro au fast-food. 

Cooking Lab 2015

« Les produits, les lieux de vente, doivent être au service des consommateurs et pas l’inverse »


Rencontre avec Danielle Rapoport, psychosociologue de la consommation.

ConsommateursParlez-nous des micro-stress dans le cadre de la consommation ; qu’est-ce qui a motivé votre envie de travailler sur cette thématique ?

Je m’intéresse depuis longtemps aux aspects constructifs de la consommation, et au besoin des consommateurs d’être reconnus et valorisés comme des êtres humains, rationnels et émotionnels. La consommation est en soi chronophage, et vu leurs exigences, les individus ne veulent pas perdre de temps à chercher leurs produits, hésiter dans leur choix, ouvrir un emballage déficient, lire une notice incompréhensible, se battre avec une technologie et des acronymes parfois incompréhensibles. Ce qui les met aussi dans une situation de confusion, de perte de maîtrise voire de dévalorisation. Le parcours client, de l’achat à l’usage des produits, devrait être fluide, simple et si possible source de plaisir et non de contrainte ! Aux stress de la vie quotidienne ne doit pas s’ajouter ceux liés aux objets et services, dont la dépense (gestion du budget) peut être en soi  un (micro)-stress !

Infographie : quelles sont les 4 facettes de la beauté des femmes ?


Les 4 facettes de la beauté des femmes

Les femmes et leurs beautés : une tyrannie du bien-être ?


L’histoire des femmes et de leur corps est caractérisée par de multiples dimensions et péripéties : désamour, dominations, inégalités, mais aussi émancipations… La relation féminine aux normes esthétiques est un miroir social renseignant sur les enjeux à la fois identitaires de tout un chacun mais également plus spécifiquement sur les rapports entre hommes et femmes. Aujourd’hui, où en sommes-nous ? Après les mouvements féministes ayant dénoncé les diktats corporels reposant sur les femmes, comment les nouvelles générations féminines construisent-elles leur rapport à la beauté ? Womenology a mené l’enquête et dévoile 4 facettes résumant la mécanique féminine du soin de l’apparence. (1)

Les 4 facettes de la beauté des femmes

Pourquoi aimons-nous la presse « people » ?


Presse peopleEn 2013, parmi les 3 familles les plus contributrices au volume d’affaire du marché de la presse magazine, l’actualité/people récolte la première place (27%), devançant largement les féminins (17%) et la presse télévision (13%). (1) Souvent dénoncée comme « trash », cette branche presse continue donc de séduire les foules, notamment les jeunes femmes, comme l’explique une étude menée par le Centre de recherche Georges Pompidou en 2009. (2) Qui sont ces lecteurs ? Quelles sont leurs motivations ? Womenology fait le point sur les origines de cette lecture « péché mignon » que l’on ne s’avoue pas toujours.

La presse people est SWAG

Avec 4 titres (Closer, Entrevue, Choc et Public) représentés dans le Top 10 des magazines les plus lus par les 15-30 ans, la presse people a conquis les nouvelles générations. Elle se place juste derrière la presse de télévision qui compte 6 titres dans ce hit-parade. Au total, près d’un jeune adulte sur deux (45,5 %) lit un magazine people ou trash* souligne l’étude du Centre Georges Pompidou. (2)

Les femmes et l’innovation alimentaireWomen and alimentary innovation


Le département publicité du Groupe Marie Claire a réalisé  « Food, Foodies, Foodistas », une étude qui détaille les attitudes des femmes vis-à-vis du marché de l’alimentaire. GMC Conseil, le département études de la GMC Factory, s’est adressé au Cabinet d’Innovation Alimentaire XTC et a réalisé un sondage spécifique.
Femmes et innovation alimentaire

L’enquête révèle les chiffres suivants à propos des attitudes générales concernant la cuisine :
– 97% des femmes s’intéressent à la cuisine dont 61% beaucoup.
– 82% des femmes déclarent faire  «plus qu’avant» la cuisine. 90% pour ce qui concerne les moins de 35 ans.
– 90% des femmes essayent les nouveaux produits dont 30% souvent.

Concernant les tendances alimentaires notées par XTC, le plaisir reste la première préoccupation (53%), suivi par la santé (23%) et la forme (17%).

Voir les 10 tendances indiquées par XTC dans Influencia.

Voici en complément quelques verbatims issus d’un forum quali online sur l’innovation alimentaire que QualiQuanti a réalisé fin 2009 avec XTC.The advertising arm of the Marie Claire Group has created a study, “Food, Foodies, Foodistas” to detail women’s attitudes vis-à-vis the alimentary sector.

What’s clear is that women are highly involved with food: 97% of women polled said they are interested in cooking, and 61% said they were very interested. 90% of women like using new products in the kitchen, and a third do so often.

The number one reason why women cook is for pleasure, followed by health and fitness issues as a distant second.

To learn more about the study, visit the 10 key trendsof the study here.