Archives par mot-clef : mode

« ClicknDress a pris le parti d’apporter de la personnalisation et du conseil aux consommatrices »


Interview de Cathy Xicluna et Ous Ouzzani – Start-up  ClicknDress

ClicknDress

Rencontre avec Cathy Xicluna et Ous Ouzzani, les fondateurs de ClicknDress, la start-up facilitatrice de l’expérience e-shopping, grâce à ses conseils personnalisés en matière de morphologie.

« Nous ne nous prenons pas au sérieux et nous prenons beaucoup de plaisir à interagir avec notre communauté »


Rencontre avec Alice Barbier, créatrice du blog « J’aime tout chez toi » et styliste partenaire de la marque Asos.

Alice Barbier - J'aime tout chez toiQuelle est la singularité de votre blog  ?
Pour quelles raisons séduit-il vos abonné(e)s à votre avis ?

Notre singularité est très certainement celle de tenir un blog en couple et proposer des looks en duo, souvent coordonnés. Je crois que c’est cette différence qui plait à nos lecteurs.

Les seniors donnent un « coup de jeune » à la planète mode


La vie après 65 ans est source de plaisirs. Voici ce que déclarent 85% des européens de plus de 65 ans interrogés lors du premier baromètre du « Bien Vieillir » mené par l’institut Korian en partenariat avec Ipsos en 2014. (1) Parmi les leviers d’hédonisme du quotidien de ceux que l’on appelle les seniors, le surf sur internet tient la part belle, puisqu’ils sont 81% en Europe à apprécier ce loisir. Mais ils ne se contentent pas seulement de regarder, ils sont également adeptes de l’e-shopping ! En première ligne de mire, le secteur de la mode est directement concerné comme l’a souligné récemment la Fédération française de prêt-à-porter. (2) La révolution des baby-boomers imprègne ainsi le marché de l’habillement, tant du côté des pratiques consommateurs, que des représentations publicitaires.

Joni Mitchell

Joni Mitchell

Prêt-à-Porter : quelles tendances sont à la mode ?


Lorsque les femmes font du shopping pour dénicher leurs vêtements, elles achètent prioritairement au coup de cœur, voici ce que souligne l’Observatoire du prêt-à-porter Odoxa pour Camaïeu, publié en juin dernier. (1) D’ailleurs, pour les répondantes de cette étude, l’achat de vêtement est avant tout associé à un instant de bien-être ; elles sont ainsi 72% à évoquer le « plaisir » pour parler du shopping et le deuxième item qu’elles utilisent pour décrire ce moment est celui positif de « la détente » (pour 32% des sondées). A l’inverse, seuls 6% des femmes interrogées parlent d’ « ennui » et d’ « angoisse ». Le shopping a donc la côte, indéniablement ; mais quelles sont les tendances actuelles du secteur de la mode ? Les attentes des consommatrices sont-elles en adéquation avec les discours et offres des marques ?

Les femmes et la mode

Révolution digitale pour la VAD : 3 Suisses choisit l’humour !


3 suissesEngagée depuis 1999, avec notamment la rénovation de son site internet, la stratégie digitale de la marque 3 Suisses, n’a eu de cesse de s’intensifier depuis 2010. En perte de vitesse depuis une dizaine d’années, ce géant de la VAD a du repenser dans sa globalité son identité de marque mais également ses canaux de distribution et de communication. Difficile fut la révolution numérique et en 2014, 3 Suisses annonce un nouveau plan de relance à 2 ans pour booster ses ventes. Retour sur la mutation de cette marque qui n’a pas hésiter à se réinventer.

La folie des Stan Smith 


Stan SmithSelon une enquête réalisée par l’agence Diffusis et Brandalley en 2013, les femmes achètent en moyenne 8 paires de chaussures par an. Si 50% d’entre elles déclarent aimer la mode en matière de chaussures sans la suivre à tout prix, 36% considèrent néanmoins la chaussure comme un accessoire essentiel de leur garde robe. (1) Cette affinité avec cet objet de consommation a pris une tournure tout à fait remarquable en 2014 avec l’emballement « mode » autour des sneakers. Plus particulièrement, le modèle « Stan Smith » chez Adidas a connu un retour très médiatique et des ruptures de stock fracassantes chez les hommes comme chez les femmes. Comment expliquer le succès de cette « basket »… on ne peut plus basique ?

La saga Dim : « Liberté, égalité, féminité »


Née en 1953 sous l’égide de Bernard Giberstein, la marque Dim fait partie intégrante de l’histoire de l’esthétisme à la française. « Dim est une marque mythique et trans- générationnelle » explique Julie Aurange, responsable de la communication pour Dim, Playtex et Wonderbra, « c’est une marque ancrée dans l’imaginaire collectif des Français grâce à sa saga publicitaire, à sa célèbre musique (Lalo Schifrin), à ses produits innovants s’inscrivant dans les tendances socioculturelles de l’époque, et à ses prix plutôt accessibles. » (1) Comment la marque a-t-elle construite une relation de longue durée avec ses consommatrices ? Retour sur l’histoire d’une marque qui a accompagné les attentes féminines avec impertinence.

Du Pareil au même : « C’est bien fait pour les enfants ! »


Née de l’imagination d’un dessinateur de théâtre, Simon Bénarousse, qui jugeait les vêtements pour enfants trop simples et rébarbatifs, la marque Du Pareil au même a toujours eu comme fil conducteur les produits ludiques et colorés. Suite à l’ouverture de la première boutique de l’enseigne en 1986, la success story Française prend forme : création d’une ligne pour bébé en 1994, puis de la ligne de chaussures dans les années 2000, lancement de la carte Club en 2004, les événements s’enchainent.

En 2013, la marque est présente dans 32 pays, compte 2,5 millions d’abonnés à son programme de fidélité et inaugure son 600ème point de vente sous enseigne. (1) Quelle est l’évolution de cette enseigne sur le marché de l’habillement ? Comment a-t-elle développé sa stratégie ? Comment communique-t-elle à destination des mamans ?

Le marché de l’habillement pour enfant

Segment le plus dynamique du marché de l’habillement, le secteur des enfants est soutenu par des facteurs structurels favorables : croissance de la population cible, changement de taille ou de pointures des enfants tous les 6 mois jusqu’à l’adolescence, âge plus avancé des femmes lors de leur premier enfant (plus fort pouvoir d’achat), etc… Pourtant, selon Xerfi, celui-ci semble s’essouffler à l’horizon de 2013 face à la réalité de la conjoncture. Les marques spécialistes sont aux coudes à coudes avec les circuits des marques adultes (Zara Kids, Mexx Enfants, Gap Kids, etc.) dont la volonté est de de gagner des parts de marché sur le segment enfant. (2)

C’est dans ce contexte que DPAM a insufflé une nouvelle dynamique à sa stratégie marketing, en développant entre autre son volet digital.

Les rencontres du Gender Marketing : Catherine Michaud


Catherine Michaud

Interview de Catherine MichaudPrésidente de l’agence \XL

Womenology : Les hommes et les femmes font-ils preuve du même comportement dans les magasins ?

La notion d’expérience client n’a pas d’angle spécifique homme/femme mais plutôt des orientations selon le profil d’acheteur. Si l’on considère que les femmes sont sur représentées dans les profils « impliquées » et « exigeants » alors on peut noter un comportement plus demandeur d’échanges, de partage et d’informations auprès des vendeurs

Womenology : En France, les stratégies de merchandising sont-elles différenciées en fonction du sexe de la cible ?

Le merchandising dépend de deux facteurs : la catégorie de produits et la nature du point de vente. Ces 2 critères orientent les mises en avant produits et le parcours client en magasin.

Exemple: une enseigne d’habillement féminine va privilégier en entrée de magasin la mise en avant de la nouveauté : les femmes ayant un comportement shopping fondé sur la fréquence, il est en effet nécessaire de valoriser le renouvellement pour inciter à entrer. Puis dans le magasin les rayons vont se structurer par type de vêtements avec une large place laissée à l’essayage. (Exemples : des enseignes comme Promod, Pimkie ou Zara.)

Un magasin pour habillement Homme sera plus directement sur les basics en entrée de magasin pour rassurer un client peu enclin à passer beaucoup de temps au shopping, puis dans le parcours client en magasin il découvrira des nouveautés ou des produits plus pointus (ex: Celio ou encore Eden Park).