Archives par mot-clef : mères

Fêtes des mères et des pères : les mamans favorisées !


Par Cécile Dourthe – Marketing Manager, Toluna

Cette année 2014 encore, le choix des cadeaux pour les fêtes des mères et des pères restent largement traditionnels – des fleurs, parfums et chocolats pour les mamans, des alcools, des produits culturels et des vêtements pour les papas. Les mères prennent cependant l’avantage et devraient recevoir d’avantage de témoignages d’affection.

En effet, si la valeur des cadeaux reste équivalente (52 euros en moyenne), le sondage exclusif réalisé par Toluna pour le magazine LSA révèle que 78,9% des Français offriront un cadeau à leur mère contre 69,9% à leur père.

Le quotidien des familles monoparentales : quelles différences hommes/femmes ?


Selon le Haut Conseil de la Famille, on comptait, en 2012, près de 2 millions de foyers monoparentaux avec un enfant de moins de 25 ans dont 1,3 millions avec un enfant de moins de 18 ans. Par ailleurs, entre un quart et un tiers des femmes des générations ayant aujourd’hui entre 35 et 40 ans se trouveraient, au moins une fois dans leur vie, en situation d’élever seules un ou plusieurs enfants de moins de 25 ans. Pour comprendre le quotidien de ces foyers, rencontre avec Alexandra Piesen, doctorante en sociologie au laboratoire CERLIS sous la direction de François de Singly, dont la thèse s’intitule « Monoparentalités et quotidien : le vécu du parent monoparental ».

Hommes et femmes vivent-ils de la même manière leur situation de parents monoparentaux ? Quelles sont les points communs, les différences ?

Les hommes et les femmes vivent différemment leur situation de parents monoparentaux. La monoparentalité n’est pas une situation homogène.

Clarins : Donner la vie en beauté


Etre rassurées, informées, comprises, accompagnées, embellies, épanouies, voici les attentes clefs des futures mamans. Si répondre à tous ces besoins n’est pas toujours évident pour les entreprises, une marque, parmi d’autres, est parvenue à se créer une solide réputation dans le milieu relativement fermé des femmes enceintes : Clarins. Comment expliquer ce succès ? Quelle est la « baby » stratégie de cette marque cosmétique ?

Clarins et les futures mères : une longue histoire

En 1993, Clarins marquait déjà un grand coup sur le marché des cosmétiques à destination des futures mamans en publiant son livre Donner la vie en beauté. Conseils esthétiques pour le visage et pour le corps avant et après la naissance. Dès lors, l’image de marque était initiée ; Clarins s’impose comme la marque de référence en matière de recommandations esthétiques pendant la grossesse.

Le jouet Happy Meal : « Boy toy or Girl toy ? »


Apparu en 1979 aux Etats-Unis, le menu happy meal a directement rencontré son public. Sa réussite est en partie dûe au célèbre petit jouet, initialement acheté séparément puis intégré au menu avec succès. De cadeaux plutôt basiques comme des frisbees ou des balles, les jouets ont gagné en complexité et en qualité, Mc Donald proposant même des jeux sous licence Disney. Mais l’engouement des enfants pour le happy meal est aussi à mettre sur le compte des partenariats de l’enseigne lors des sorties de films. De « Star Trek » à « Star Wars » jusqu’à « Moi Moche et Méchant », Mc Donald est devenu un vecteur incontournable des stratégies de communication de l’univers cinématographique.

Cependant, ce qui a construit la notoriété du happy meal c’est également la caractéristique « genrée » de ces fameux jouets. Nul besoin de questionner les parents du monde entier pour observer la notoriété de la célèbre question des vendeurs de Mc Donald : « For a Boy or a Girl ? ».

Du Pareil au même : « C’est bien fait pour les enfants ! »


Née de l’imagination d’un dessinateur de théâtre, Simon Bénarousse, qui jugeait les vêtements pour enfants trop simples et rébarbatifs, la marque Du Pareil au même a toujours eu comme fil conducteur les produits ludiques et colorés. Suite à l’ouverture de la première boutique de l’enseigne en 1986, la success story Française prend forme : création d’une ligne pour bébé en 1994, puis de la ligne de chaussures dans les années 2000, lancement de la carte Club en 2004, les événements s’enchainent.

En 2013, la marque est présente dans 32 pays, compte 2,5 millions d’abonnés à son programme de fidélité et inaugure son 600ème point de vente sous enseigne. (1) Quelle est l’évolution de cette enseigne sur le marché de l’habillement ? Comment a-t-elle développé sa stratégie ? Comment communique-t-elle à destination des mamans ?

Le marché de l’habillement pour enfant

Segment le plus dynamique du marché de l’habillement, le secteur des enfants est soutenu par des facteurs structurels favorables : croissance de la population cible, changement de taille ou de pointures des enfants tous les 6 mois jusqu’à l’adolescence, âge plus avancé des femmes lors de leur premier enfant (plus fort pouvoir d’achat), etc… Pourtant, selon Xerfi, celui-ci semble s’essouffler à l’horizon de 2013 face à la réalité de la conjoncture. Les marques spécialistes sont aux coudes à coudes avec les circuits des marques adultes (Zara Kids, Mexx Enfants, Gap Kids, etc.) dont la volonté est de de gagner des parts de marché sur le segment enfant. (2)

C’est dans ce contexte que DPAM a insufflé une nouvelle dynamique à sa stratégie marketing, en développant entre autre son volet digital.