Archives par mot-clef : Internet

« Notre ambition est de montrer une autre facette des youtubeurs »


Les Rencontres de l’Influence :                                                                   Dans l’univers de Signe Magazine, le mag des influenceurs 2.0.

Oriane

Signe Magazine a réussi à faire sa place au plus près des nouveaux influenceurs du web, et tente aujourd’hui de mettre en valeur la puissance cachée de ces ambassadeurs du digital. Son concept ? Faire rencontrer monde d’internet, de youtube, des blogs et le faire dialoguer avec les artistes de demain, les personnalités d’aujourd’hui, et les histoires d’hier. Et ce sur format digital… et papier!

Rencontre avec ce nouveau phénomène, et plus particulièrement avec Oriane, directrice de publication de Signe Magazine.

Pinterest, plus qu’un réseau social… un outil lifestyle


« Les annonceurs doivent se placer du point de vue de l’utilisateur et sortir de leur marque »

Emilie Nguyen

Emilie Nguyen

Rencontre avec Emilie Nguyen, Directrice des Partenariats, Pinterest France

Qu’est-ce qui a changé pour Pinterest ces 5 dernières années (répartition hommes/femmes, pratiques, etc.) ?

Tout d’abord, je tiens à préciser que chez Pinterest, nous aimons nous définir davantage comme un outil plus qu’un réseau social. Et cet outil qui a été créé aux Etats-Unis, plus précisément à San Francisco, a évidemment beaucoup évolué… surtout du fait de son expansion à l’international. A la base, nous avions essentiellement des utilisateurs américains et aujourd’hui Pinterest est déployé par le biais de plus de 30 langues différentes. Récemment, nous avons même atteint les 100 millions d’utilisateurs dans le monde. Cette ouverture de la plateforme (en terme de volume) est le premier changement clé.

Les réseaux sociaux : que nous réservent-ils pour l’avenir ?


Dans le monde, on dénombre aujourd’hui plus de 2 078 milliards comptes actifs sur les réseaux sociaux. (1) La révolution « sociale » de ces dernières années explose tous les records. En France, le temps moyen passé sur les réseaux sociaux par les individus avoisinerait ainsi les 2 heures quotidiennes. Et chez les plus jeunes, l’hyper connexion s’intensifie d’année en année relève l’institut Ipsos. En 2015, on constate que 78% des adolescents (13-19 ans) sont inscrits sur Facebook, 25% sur Twitter, 14% sur Instagram, et 23% sur Snapchat. (2) D’ailleurs, depuis quelques mois, cette dernière plateforme où règne l’instantanéité s’est vue assaillie par les marques, décelant chez elle, un potentiel de proximité certain avec leurs consommateurs. Zoom sur les nouveautés du « social media world ».

Social Media

Aspiration ou désillusion ? Zoom sur les attentes des consommatrices européennes


Portraits de Femmes - Etude  consommatricesEn mars 2015, Kantar Média TGI publie une enquête exclusive sur les comportements d’achat et le profil média des consommatrices européennes. Basée sur les réponses de 21 520 femmes en France, Allemagne, Grande-Bretagne et Espagne, cette étude décrypte les expectatives en matière de consommation et propose une typologie de 7 groupes de femmes aux portraits éclectiques. (1)

Voici venu le temps de la raison

Loin de l’idée reçue portant sur la « femme dépensière », les tendances observées par Kantar Média TGI sont marquées par un regain de pragmatisme et révèlent surtout combien le regard des consommatrices est affuté. Globalement, les budgets sont surveillés et nombreuses sont les répondantes européennes ayant diminué leur consommation loisirs. En effet, alors qu’en 2009, 24% des femmes déclaraient « manger souvent dans de bons restaurants », elles ne sont plus que 13% en 2014.

« L’évolution des usages d’internet a contribué à démocratiser la rencontre en ligne »


Nadège Onderka, Directrice Générale d’AGL

Rencontre avec Nadège Onderka, Directrice Générale d’AGL, éditeur de sites de rencontres. 

Selon vous, quelles sont les raisons de la diminution du tabou envers les sites de rencontres ?

Les sites de rencontres existent depuis longtemps et « l’évangélisation » du marché de la rencontre sur internet est en marche depuis plus de 10 ans. L’évolution des usages d’internet a contribué à démocratiser la rencontre en ligne (on vient sur internet pour acheter, vendre, s’informer, faire des formalités : on peut être facilement en contact avec des personnes que l’on ne connait pas et la conversation peut s’instaurer rapidement : Ebay, Linkedin, Forums etc.). Le bouche à oreilles a également fonctionné car les sites de rencontre « ça marche ». Oui, les sites de rencontres ont permis à des millions de couples de se créer et à des millions d’autres de se marier. De plus, le célibat ou le retour à celui-ci (2 mariage sur 3 se soldent par un divorce en Ile de France) poussent de nombreuses personnes à vouloir construire ou reconstruire une relation. Internet facilite la mise en relation et n’est, de fait, plus tabou, c’est devenu une façon de se rencontrer parmi tant d’autres.

« Sans Internet, je ne serais pas la femme que je suis aujourd’hui »


Rencontre avec Capucine, créatrice du blog Babillages

Comment vous est venue l’idée de créer Babillages ?

J’avais 19 ans, j’étais étudiante en communication et en journalisme. J’effectuais mes premiers stages dans la presse féminine, au sein des rubriques beauté principalement. Cela m’a donné envie de faire ce métier alors j’ai ouvert un blog beauté. A cette époque, je n’avais pas spécialement l’opportunité d’écrire dans les magazines pour lesquels je travaillais, alors ce blog m’a paru être une évidence pour montrer que j’avais une affinité avec ce domaine. Et puis, je me suis prise au jeu. Des internautes s’y sont connectés. Le blog n’était plus un simple espace dédié à mes employeurs potentiels. Cela fait plus de 7 ans, maintenant ! Et Babillages est une formidable aventure. J’ai grandi avec mon blog, le blog a grandi lui aussi. Je suis d’ailleurs en train de travailler sur une nouvelle version de Babillages, qui va marquer un véritable tournant dans ma vie professionnelle. Je souhaite proposer une expérience bien plus riche qui, je l’espère, plaira à mes lectrices ! Mon blog va en effet se transformer en… véritable site Internet.. Mais je n’en dis pas plus, patience !

7 chiffres pour comprendre ce que cachent les enfants sur Internet 


3 ans : tel est l’âge moyen à partir duquel les enfants commencent à « utiliser » Internet. Voici ce que révèle une enquête publiée en avril 2014 par le site anglais Netmums sur les usages web des plus jeunes. Menée aux Royaume-Uni auprès de 825 enfants âgés de 7 à 16 ans, l’étude pointe du doigt, entre autres, l’ignorance des parents quant aux pratiques de leurs enfants. (1)

« Internet est une formidable opportunité pour les femmes pour prendre la parole »


Isabelle Spanu

Personnalité connue sous le nom de «! Princess Zaza!», Isabelle Spanu est une blogueuse lifestyle passionnée par le social media et spécialisée dans les bons plans culturels et gourmands. Elle propose aussi des bonnes adresses autour de la thématique voyage. Womenology est allée à la rencontre de cette femme influente dans le monde du numérique et de la vie culturelle pour lui demander de partager avec nous sa vision.

Les femmes seniors sont-elles l’avenir des marques ? (2/2)


L’usage du terme « seniors » s’est généralisé depuis maintenant quelques années. Révélateur d’une société privilégiant le « jeunisme », ce terme – plus valorisant – englobe une population des plus hétérogènes. Parmi ces consommateurs âgés, une cible intéresse plus particulièrement les professionnels de la communication : les femmes seniors. Mais les marketers comprennent-ils vraiment leurs attentes ? Quelles marques se distinguent par leur politique marketing ciblant les femmes seniors ?

Les seniors, qui sont-ils ?

En 2012, le marché des seniors est estimé à plus de 22 millions d’individus (source ined) (1). Cette considérable population se compose de profils particulièrement divers. C’est pour cette raison que plusieurs typologies ont été créées pour aider les professionnels à comprendre leurs publics. Plus communément, trois générations semblent coexister. Cette segmentation est le résultat d’un triple effet : d’âge, d’étapes de vie et de valeurs. (1)

Les rencontres du Gender Marketing : Thierry Maurice


Interview de Thierry Maurice, Directeur Général du site de rencontres appart-ages.com

Womenology : Les femmes seniors représentent un marché très important pour les marketeurs ; selon vous, quelles sont les attentes de cette cible ?

Oui car elles sont de plus en plus nombreuses à reprendre leur vie en main, ce qui passe nécessairement par de la « consommation » produits de beauté, soins, voyages, sites de rencontres etc… Les femmes Seniors ne sont plus ce qu’elles étaient, elles ne veulent plus renoncer à rien, à rien, sauf au renoncement, justement… mais il est un domaine dans lequel elles ne s’affirment pas assez ; l’amour et le sexe bien que cela ait évolué ces dernières années.

Womenology : Comment expliquez-vous le boom des sites de rencontres auquel nous assistons depuis quelques années ?

Notre mode de vie, le changement de mentalité et le coût faible du service en comparaison des agences matrimoniales font le succès des sites de rencontres.