Archives par mot-clef : Hermès

Tout savoir sur le secteur du luxe aujourd’hui en 5 chiffres clés


« A la base du luxe, il y a toujours eu le désir d’ostentation (…) dans nos sociétés de masse, il faut se singulariser, et le luxe sert à cela » explique Yves Michaud, philosophe et auteur de l’ouvrage Le Nouveau Luxe, publié en 2013. En outre, depuis quelques années, le digital est venu transformer cette consommation particulière en changeant quelque peu la donne. En 2015, le digital pèse désormais 6 % du chiffre d’affaires des marques du secteur du luxe. (4) Longtemps réputé comme frileux en matière de digitalisation, l’univers du luxe tente à l’heure actuelle de se rattraper pour proposer des expériences coïncidant avec les attentes des consommateurs. Womenology a sélectionné quelques chiffres pour mieux les comprendre et les synthétiser.

Luxe

Toutes les manières de nouer un carré Hermès1001 ways to tie and wear a Hermès scarf


L’agence Spill a aidé Hermès à toucher une cible plus jeune. La campagne J’aime mon carré a été une véritable cure de jouvence pour la marque.

Le site présente les multiples façons de porter le fameux carré de soie, qui devient un accessoire pour sac, robe, jupe ou se mue en ceinture… un appel à la créativité et au détournement !

Le site ressemble beaucoup à celui de Burberry, Art of the Trench. A une différence près : Il ne permet pas de poster ses propres photos. Le fait est assez surprenant pour ce type de galeries de photos créatives. Le site se situe donc en retrait par rapport à une utilisation optimale du Web 2.0.

L’opération s’est poursuivie par la commercialisation, en édition limitée chez Colette, des carrés présents sur le site.Hermès’ partnership with Spill agency allowed a younger target audience to be reached. The I Love My Scarf campaign offered a unique chance for the brand to renew itself.

The website displays new ways to wear the scarf: it’s now an accessory for bags, dresses, skirts or it can even be worn as a belt… creativity and original uses are aplenty!

The Hermès website looks a lot like Burberry’s Art of the Trench site with one difference: you cannot post your own photos. This is quite surprising for this kind of creative photo gallery. Therefore the website is not fully optimising the Web 2.0 technologies.
Since then, the limited-edition line of scarves shown on the website – found only at Colette in Paris – has been commercialised.