Les Smartphones attirent de plus en plus les femmes

Qui a dit que les gadgets technologiques étaient l’apanage des hommes ? En 2011, le marché des téléphones intelligents a été marqué par une part croissante de femmes qui les plébiscitent notamment pour leurs réseaux sociaux.

Les femmes, moteurs du marché

Une femme et son smartphone

Au quatrième trimestre 2011, la France comptait 19 millions de mobinautes, soit 23 % de plus qu’il y a un an, selon une étude de Médiamétrie de janvier 2012*. Le profil de ces utilisateurs de l’Internet mobile est devenu plus féminin et plus jeune. 43% de mobinautes sont des femmes contre 40% il y a un an et près d’1 mobinaute sur 2 a moins de 35 ans.

Une étude sur les dix grandes tendances de consommation pour 2012 d’Ericsson Consumlab considère même les femmes comme un véritable moteur pour l’adoption des smartphones, puisqu’elles favorisent l’utilisation multicanale.
Quand les hommes ont recours à leurs téléphones intelligents pour la vidéo et le VoIP – une technique de transmission de la voix via Internet-, les femmes optent plutôt pour des services plus classiques comme les appels vocaux, les textos et Facebook.

Communiquer plus

Dans le même sillage, une étude du cabinet Deloitte révèle que les femmes sont plus adeptes des smartphones et des réseaux sociaux que les hommes. L’étude réalisée sur plus de 14 000 personnes entre 14 et 75 ans dans six pays (Etats-Unis, Canada, Allemagne, France, Japon et Brésil) souligne que les femmes communiquent au quotidien bien plus que les hommes.
En France, elles sont 53% à envoyer tous les jours ou presque des mails à leurs amis et à leur famille, contre 44% des hommes. Aux Etats-Unis, elles sont 53%, contre 47% des hommes.

Les réseaux sociaux (Facebook, Myspace, Twitter…), la messagerie instantanée et les textos sont considérés par les femmes comme d’excellents moyens de contacter leurs amis. C’est le cas pour 73% des françaises (contre 68% des hommes), 63% des canadiennes (contre 54%) et 63% des américaines (contre 56%). Les brésiliens sont au coude à coude avec 81% des femmes et 80% des hommes.
Les femmes ont tendance à privilégier l’envoi de sms à l’utilisation d’internet. Ce type de communication est particulièrement fréquent pour 90% des Allemandes et 89% des Françaises.

Les femmes communiquent plus

De leur côté, les Brésiliennes et les Américaines utilisent le plus leur téléphone pour prendre des photos et communiquer par le biais des textos, e-mails, réseaux sociaux et micro-blogging. Quant aux Japonaises, elles ont plutôt recours aux Smartphones pour se divertir (photos, vidéos, jeux, musique, contenus audiovisuels…), alors que le divertissement est une tendance majoritairement masculine dans les autres pays.

Enfin, les femmes accordent plus de valeur au dialogue électronique que les hommes. Le temps passé à interagir virtuellement par textos, messagerie instantanée ou réseaux sociaux est considéré tout aussi important que le temps passé ensemble face à face pour 53% des Brésiliennes (contre 51% des hommes), 44% des Américaines (contre 41%), 33% des Françaises (contre 31%).

Un ordinateur de poche

L’étude Deloitte montre également que le smartphone fait office d’ordinateur portable lors de déplacement. C’est la fonction que leur attribue 51% des femmes françaises (contre 45% des hommes) et 59% des Américaines (contre 53%). Dans les autres pays concernés par l’étude, ce sont majoritairement les hommes qui remplacent leur ordinateur portable par leur téléphone.

L’importance du style

Les femmes sont plus sensibles à l’esthétique du téléphone que les hommes. Le style apparaît comme l’un des trois critères essentiels lors de l’achat pour 37% des Américaines (contre 27% des hommes), 34% des Allemandes (contre 22%) et 30% des Françaises (contre 24%). Un critère qui prévaut même sur les nouveautés technologiques.

Sabrina Bouarour

Sources:

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>