Archives par mot-clef : fidélité aux marques

Ces marques qui cartonnent sur les réseaux sociaux


Impossible aujourd’hui pour les marques de faire l’impasse sur la communication digitale, c’est une évidence. Mais plus qu’un vecteur incontournable, les réseaux sociaux constituent surtout un levier d’action inestimable, à l’image de l’opération virale de l’année menée par Michel et Augustin pour conquérir le PDG de Starbucks. (1) Le potentiel pouvoir des campagnes de communication sur les réseaux sociaux ne demande ainsi qu’à être déployé par des concepts créatifs. Pour ce faire, de quelles marques faut-il s’inspirer ?

tous connectés

La « féminité » d’une marque influence-t-elle la fidélité des clients ?


De nombreux professionnels se sont penchés sur le thème de la fidélité à la marque. Désormais personnifiée, c’est-à-dire conceptualisée comme possédant des caractéristiques humaines, telles que le genre, la marque s’étudie comme un acteur social entretenant des relations spécifiques avec les consommateurs. C’est dans ce contexte que Salim Azar, Maître de conférences à l’Université de Cergy Pontoise et Cleopatra Veloutsou, Professeur à l’Université de Glasgow se sont intéressés à plusieurs éléments de personnalité de la marque, pouvant selon eux, prédire la fidélité des consommateurs.

Testée lors d’une enquête par questionnaire auprès de 216 individus habitant au Royaume-Uni (2010), leur étude visait à identifier des critères pouvant s’avérer des indicateurs efficaces de la fidélité à une marque. Trois éléments ont alors été sélectionnés : la « féminité » d’une marque, la congruence (proximité) entre la marque et le client, ainsi que la force de la relation que les consommateurs entretiennent avec la marque.

« Des recherches antérieures ont montré que l’adéquation entre le genre des consommateurs et le genre des marques était un facteur incitatif pour choisir d’acheter ou d’éviter une marque. (Vitz & Johson, 1965; Fry, 1972), » écrivent Salim Azar et Cleopatra Veloutsou, « Bien qu’aucune preuve n’ait encore été relevée permettant de corréler la féminité d’une marque directement à la fidélité à la marque, diverses études ont montré l’impact des dimensions de la personnalité de la marque sur la fidélité à son égard. (Brakus et al., 2009). »

Thierry Mugler starifie ses clientes


« Si sans le parfum, la peau est muette, sans l’image le parfum est muet », affirmait Alain Montandon, Professeur émérite de Littérature Générale et Comparée. (1) Plus qu’une simple odeur, le parfum évoque une sensation et une image ; son usage est donc très symbolique pour les femmes. Les fragrances sont entourées de connotations que les marques véhiculent et construisent précisément.

Pour parfaire cette relation que les consommatrices développent avec leurs parfums, Thierry Mugler s’est fait le pionnier d’une stratégie relationnelle  inédite.