Archives par mot-clef : femme

La génération Z : la génération « test&learn »


Connaissez-vous les « digital intuitives » ? On les surnomme entre autre « génération hashtag ». Ce sont nos petits frères, nos cousines, nos enfants. Mais qui sont ces jeunes nés après 1995 et élevés à l’ère de l’internet 2.0 ? Découverte de cette jeune génération, qui la première a compris que sa vie sera moins facile que celle de ses parents.  La Génération Z.

Quatre adjectifs vont nous aider à comprendre ces jeunes, qu’on appelle aussi « génération C » : Confiants, Collaboratifs, Connectés et Créatifs.

AnneHathawayenCEO

La vie esthétique des femmes de plus de 60 ans : harmonie ou tyrannie ?


Selon l’anthropologue Pierre-Joseph Laurent, la « laideur équivaut à une fragilité que tous, beaux ou belles, nous expérimenterons, au moins, par la vieillesse. » (1) Oui – malgré l’évolution des représentations relatives aux seniors, de plus en plus positives – la chasse aux rides continue dans le monde contemporain de la beauté. Le caractère exponentiel du marché des crèmes anti-âge révèle une lutte encore acharnée contre le temps. Pourtant, dans les discours publicitaires, le champ lexical de la scientificité se trouve aujourd’hui accolé à un tout autre vocabulaire, relatif au bien-être et à la singularité. Que faut-il en déduire ? Cette évolution serait-elle liée à une mutation du regard que les femmes de plus de 60 ans porte sur leur corps ?

Femme Senior

« Les jeunes et futures mamans sont hyper-connectées »


Katia Gilliot-De Paepe

Katia Gilliot-De Paepe

Rencontre avec Katia Gilliot-De Paepe de la marque pour enfants Noukie’s

Racontez nous votre parcours, comment est née votre entreprise Noukie’s ?

Tout a commencé avec la naissance (en 1991) de mon fils ainé Amaury.  Mon mari et moi, travaillions à l’époque dans la même entreprise (BASF), où nous nous sommes d’ailleurs rencontrés. Nous avions des jobs (commerciaux) passionnants mais très prenants et chronophages. A la naissance d’Amaury, j’ai donc voulu créer ma propre entreprise afin d’être maitre de mon temps et de mes horaires et pouvoir ainsi trouver un équilibre, m’occuper de lui tout en ayant un challenge professionnel intéressant.  Attirée bien sûr par tout ce qui a trait au bien-être de notre fils, nous avons crée une entreprise d’importation d’animaux en peluche. C’est ainsi que j’ai donné ma démission et démarré avec un petit stock dans notre garage et un bureau dans notre buanderie.  Mon mari, quant à lui, a bien sûr gardé son emploi et travaillait le soir avec moi comme employé bénévole.

La femme Lacoste a du mordant


Un polo et un crocodile brodé. Telle est la marque de fabrique de l’entreprise française mythique Lacoste. Nées officiellement en 1933, les célèbres chemises ornées de leur écusson reposent sur une histoire forte, celle d’un champion de tennis international : René Lacoste – surnommé « l’alligator » ou « le crocodile » en référence à sa ténacité sur le court. Après la diversification de son offre, la marque a su faire évoluer son image.

Focus sur la stratégie de Lacoste, qui, à partir de 2011, a renforcé sa communication auprès des femmes.

« Haut les seins ! » 


L’été arrive. Et déjà ils attirent les convoitises. Se dévoilant discrètement ou ouvertement par les décolletés saisonniers. Emblèmes même de la féminité, les seins sont à la fois, objets de désir, étalons de jeunesse, étendards politiques, organes nourriciers… « Aucune autre partie du corps n’a été aussi fétichisée comme objet le plus immédiat de la convoitise dans l’Amérique contemporaine que la poitrine des femmes. Omniprésent, il vit dans nos imaginations comme le plus totémique et le plus puissant symbole de la féminité » écrit la journaliste Alex Kuczynski, auteure de Beauty junkies (2006) (1) Mais comment l’histoire de la poitrine renseigne-t-elle sur l’évolution de la vie des femmes ?

Nabilla Benattia

A qui appartiennent les seins ?

C’est la question fil rouge de l’ouvrage de Marylin Yalom « Le sein. Une histoire » publié en français en 2010. Dans cette rétrospective, cette historienne et spécialiste du genre retrace l’évolution des représentations du sein qui depuis toujours répond à deux « fonctions » : combler l’enfant et séduire l’homme.

Etre belle aujourd’hui, ça veut dire quoi ?


Acteur leader sur le marché des soins en France, Clarins est au plus près des préoccupations des femmes et de leur beauté.
La marque de cosmétiques avant-gardiste s’est donc naturellement associée au site aufeminin.com pour mener à bien une étude internationale approfondie sur « les femmes et la beauté ».
Dans le cadre de l’enquête « l’Observatoire de la Beauté »,     10 175 internautes ont été interrogées en France, Belgique, Autriche, Canada, Espagne, Allemagne, Italie, UK et Suisse, afin de mieux cerner ce que représente la beauté pour les femmes aujourd’hui.