Archives par mot-clef : enquête

Le monde professionnel : un univers instable… Mais seulement pour les femmes ?


En France, les femmes s’avèrent sceptiques quant à la progression de l’égalité professionnelle ; pour 64% d’entre elles, celle-ci est actuellement en train de stagner. Seules 27% sont optimistes et pensent que l’égalité est en progrès contre 8% qui ont davantage le sentiment d’une régression. De leur côté, les hommes sont beaucoup plus optimistes puisqu’ils sont 53% à penser que l’égalité progresse ! (1) Alors comment expliquer que le moral des femmes soit si bas ? Que se passe-t-il dans leur entreprise pour qu’elles ressentent autant de barrières professionnelles ? Entre septembre et octobre 2015, Linkedin a mené deux vagues d’enquête en partenariat avec Opinion Way et aufeminin pour comprendre cette situation. Womenology dévoile ici les résultats clés de cette étude.

Enquête Linkedin - Femmes Entreprise

Les animaux de compagnie : ont-ils besoin de nous comme nous avons besoin d’eux ?


Aujourd’hui, environ 48% des foyers français possèdent un animal de compagnie relève la dernière enquête commandée par Chambre Syndicale des Fabricants d’Aliments Préparés pour Chiens, Chats, Oiseaux et autres Animaux Familiers (FACCO). On compterait ainsi plus de 63 millions de compagnons (pour 65 millions de Français), soit une population de chiens, chats, poissons et rongeurs français la plus élevée de l’Union Européenne. (1) Mais quelles relations hommes et femmes entretiennent-ils avec ces animaux qui font partie de leur quotidien ?

Animaux de compagnie

« Pourquoi les femmes sont-elles autant mal à l’aise lorsqu’il s’agit de parler de leur sexualité ? »


Beth MontemurroRencontre avec Beth Montemurro, sociologue et auteure de l’ouvrage Women’s Stories of Sexual Evolution.

Quel a été le point de départ de votre enquête sur la sexualité des femmes ? Vos questionnements initiaux ?

J’ai eu l’idée de cette recherche alors que je terminais mon ouvrage précédant Something Old, Something Bold: Bridal Showers and Bachelorette Parties (Montemurro 2006), dans lequel j’ai examiné combien l’expression de la sexualité féminine dans l’espace public était approuvée lors des fêtes de célibataires « Bachelorette Parties » et à l’inverse, châtiée aux enterrements de vie de jeune fille. Ce qui m’a frappé, c’est la courte durée nécessaire à ce changement de perception et à quelle vitesse les femmes que j’ai interrogées pour cette étude se sont rapidement déconnectées du rôle de célibataire qu’elles ont joué lors des « Bachelorette Parties ».

Enquête au cœur de l’intimité conjugale : confessions sur l’oreiller


Un lit pour deux« La relation amoureuse, ou affective, est perçue comme un cadre favorable au sein duquel peut se révéler progressivement l’identité personnelle, » écrit le sociologue de la famille François de Singly, « elle ne doit donc pas l’étouffer : il ne s’agit pas seulement d’être ensemble, mais d’être « libres ensemble ». » (1) Un des grands enjeux du couple contemporain est synthétisé dans cette citation. Hommes et femmes sont encouragés à trouver « la » personne singulière qui leur permettra de se révéler. Néanmoins, face à cette idéalisation de l’amour, il n’est pas toujours facile de concilier un quotidien pragmatique. Ce paradoxe est un des sujets de prédilection du sociologue Jean-Claude Kaufmann, qui publie en ce début d’année 2015 un ouvrage dédié à l’intimité conjugale : Un lit pour deux, La tendre guerre.

Hommes et femmes consomment-ils encore différemment ?


Fin 2013, le Credoc a publié son enquête annuelle sur la consommation des français. (1) Quelles sont les différences dans les façons de consommer des hommes et des femmes ? Quels postes de dépenses sont encore « genrés » ? A l’heure où la recherche d’égalité irrigue tous les domaines de la vie sociale, qu’en est-il au supermarché ? Retour sur les résultats clés.

Les femmes et l’automobile – Les Européennes sont des passionnées de voitures


Womenology révèle les résultats de la Grande enquête européenne menée sur aufeminin.com en partenariat avec Toyota.

Cette enquête a été décryptée par Guylaine Bouvÿ (Ethnologue et membre de l’équipe des Enjoliveuses) et Olivier Pagès (Rédacteur en chef adjoint de Caradisiac, 1er site web d’info automobile en France).

La voiture est désormais une affaire de femmes

Plus qu’un simple moyen de transport, la voiture est un objet du quotidien de millions de femmes dans le monde.
Plus de 82% des Européennes possèdent une voiture et 74% en moyenne l’utilisent tous les jours ou presque : les Italiennes arrivent en tête avec 79%, suivies de près par les Belges (77%) et les Suisses (76%).
En France, presque un conducteur sur deux est une conductrice. Symbole de leur indépendance, l’auto a su conquérir un public autrefois laissé pour compte. Les marques autos ne s’y trompent pas : « les femmes sont une cible à satisfaire, ce que l’on voit dans des opérations faites pour elles, à l’image des séries limitées et de la customisation qui personnalise le véhicule », note Olivier Pagès.

Les femmes au volant : civisme, éco-conduite et économieWomen at the wheel: with many economical driving habits


En matière de conduite, les femmes ont leurs spécificités, comme le révèle une enquête IFOP / L’Automobile Club menée en mars 2010.

Premier clivage hommes/femmes : le civisme.

Les femmes sont plus soucieuses de la sécurité au volant et plus prudentes : elles roulent plus lentement que les hommes, elles ne se montrent pas agressives (19%, contre un quart des hommes), font attention à signaler leurs déplacements grâce au clignotant (16% l’oublient régulièrement, contre 23% des hommes) et remercient les automobilistes courtois (deux fois plus que les hommes).An IFOP/L’Automobile Club survey found three large axes of difference between men and women in relation to driving habits.

First: civic spirit. Women are more prudent at the wheel, by driving on average more slowly than men and consistently flash their turn signals more.
They also care more about how driving affects the environment. One third of women will go without AC, and almost half have actually reduced their driving to reduce their carbon footprint.

Finally, men are much more ready to spend money on their cars—about double the amount than women; in couples, the same holds true, with women on average having less responsibility about financial decisions in regards to buying a car.