Archives par mot-clef : économie

« Toutes les études prouvent que les actions en faveur de l’égalité professionnelle renforcent la performance d’une entreprise »


Isabella Lenarduzzi

Isabella Lenarduzzi

Rencontre avec Isabella Lenarduzzi, fondatrice de JUMP.

Racontez nous votre parcours, comment vous êtes vous orientée vers l’égalité en entreprise ?

J’ai toujours été féministe mais étant jeune, je pensais que c’était un combat “pour les autres” c’est à dire pour celles venant de cultures moins égalitaires. C’est comme cela que j’ai milité pour tous les droits des femmes et créé en 1986, l’association « la voix des femmes » qui était la première association fondée par des jeunes femmes issues de l’immigration pour leurs consœurs. Ma première confrontation avec mon statut de femme discriminée en entreprise, fut lors des 3 ans du « earn out period » que j’ai vécu entre 1991 et 1994 lors de la vente de mes premières sociétés à une multinationale. Tous les personnes du CA étaient des hommes avec environ 20 ans de plus que moi. J’ai mis du temps à réaliser qu’ils me considéraient comme l’assistante de mes deux associés (hommes) et non comme une des fondatrices et pilier de notre succès. Je me suis retrouvée dans une position où je devais légitimer tous les jours ma place et défendre ma position. C’est à ce moment-là aussi que j’ai découvert que je m’étais construite professionnellement comme un homme afin de ressembler le plus possible au modèle que mes associés (tous masculins) considéraient comme efficace.

La crise du pouvoir d’achat vue par les femmes


41% des femmes interrogées* via une enquête on-line affirment que la crise économique actuelle a eu impact sur leur situation financière et sur leur pouvoir d’achat.

Dégradation du pouvoir d’achat : où file l’argent ?
Pour 46% des internautes interrogées leur pouvoir d’achat se serait dégradé au cours de ces 5 dernières années. Toutefois, si 41% des sondées affirment que la crise économique a eu un impact sur leur situation financière, seulement 14% se disent impactées moralement par la situation économique actuelle. Afin de justifier cette dégradation, les femmes pointent du doigt la hausse du prix des produits alimentaires (41%) qui leur coûtent majoritairement plus de 250€ chaque mois et des loyers qui ponctionnent un tiers du salaire de 37% des sondées et la moitié, voire plus, de 30% d’entre elles.

Hausse ou baisse de la fiscalité : les sondées se divisent
En pleine campagne présidentielle, les candidats peuvent méditer sur le sentiment contrasté que les sondées ont par rapport à la fiscalité : 35% des internautes interrogées affirment que les impôts ont beaucoup augmenté, alors que pour 36% d’entre elles ils ont peu augmenté.
Et 92% des internautes affirment ne pas être satisfaites de la politique actuelle pour défendre le pouvoir d’achat.