Archives par mot-clef : Dior

Tout savoir sur le secteur du luxe aujourd’hui en 5 chiffres clés


« A la base du luxe, il y a toujours eu le désir d’ostentation (…) dans nos sociétés de masse, il faut se singulariser, et le luxe sert à cela » explique Yves Michaud, philosophe et auteur de l’ouvrage Le Nouveau Luxe, publié en 2013. En outre, depuis quelques années, le digital est venu transformer cette consommation particulière en changeant quelque peu la donne. En 2015, le digital pèse désormais 6 % du chiffre d’affaires des marques du secteur du luxe. (4) Longtemps réputé comme frileux en matière de digitalisation, l’univers du luxe tente à l’heure actuelle de se rattraper pour proposer des expériences coïncidant avec les attentes des consommateurs. Womenology a sélectionné quelques chiffres pour mieux les comprendre et les synthétiser.

Luxe

Des conseils maquillage Dior en vidéosDior’s video tutorials


Le siteInternet de cosmétiques Dior propose aux utilisatrices des vidéos de conseil en maquillage. Que ce soit les “Gestes Dior” (teint, yeux, lèvres) ou les “Looks Dior”, toute une série de conseils donnés par des maquilleurs professionnels permettent aux femmes de réaliser elles-mêmes un maquillage haute couture. Tous les codes de la haute couture sont repris sur le site et dans les vidéos : musique, couleurs, démarche du mannequin et tenue vestimentaire des maquilleurs. Les vidéos présentent de façon claire les différentes étapes de chaque maquillage, étapes accessibles individuellement sur la page de présentation. On peut accéder directement aux produits Dior utilisés dans les vidéos et les commander en un clic. Ces vidéos se retrouvent sur de nombreux sites dédiés aux femmes – auféminin, mademoiselle boudoir – et sur les sites vidéos comme YouTube. Dior’s cosmetics website offers make-up application videos to its users. A wide range of tips provided by experts are there to help women apply their make-up as haute couture professionals, from the “Dior Application Techniques” (complexion, eyes, lips) to the ”Dior Looks”.

The website and videos use all the haute couture codes: music, colours, catwalk strutting and clothes of the make-up artists.

The videos give clear step-by-step explanations for each make-up technique. Each step has its own video on the presentation page. Direct access is provided to the Dior products used in the videos which can then be ordered in one click.

These videos are also available on various websites dedicated to women such as Aufeminin or Mademoiselle Boudoir and on video websites such as YouTube.

Lady Blue by Dior, un court métrage avec Marion Cotillard Lady Blue by Dior, a short film starring Marion Cotillard


Bien plus qu’un simple spot publicitaire, Lady Blue est un véritable court métrage de 16 minutes, réalisé par David Lynch sur le sac Lady Dior. Ce film, sorti en mai 2010, est le troisième et avant-dernier chapitre de la campagne Lady Dior avec l’actrice Marion Cotillard. Il fait suite au Lady Noir, réalisé par Olivier Dahan, et au Lady Rouge, mettant en scène Marion Cotillard dans une chanson écrite et interprétée par le groupe Franz Ferdinand.
La campagne Web à gros succès a été réalisée par l’agence Le Fil. Elle a d’abord été présentée à au Festival de Cannes et dans la presse. Elle est maintenant relayée par différents blogs (Le Modalogue, PaperBlog), des sites spécialisés (Allociné, Puretrend, Vogue, Le Parisien) et sur Facebook, Twitter et Youtube, faisant de chacune des sorties de ces films un réel événement.

Shanghai est la ville phare du troisième volet de la série, qui met en scène un homme aux traits asiatiques. La Chine représentait en 2009 27 % du marché du luxe et cette part ne cesse de progresser.
Le choix du Web a permis d’aller à la rencontre d’une cible friande de nouvelles technologies et de rajeunir l’image de la marque. Selon les consommateurs, « Les jeunes s’intéressent au court métrage. Sans cela ,la marque leur paraîtrait trop guindée ».
L’approche cinématographique et esthétique permettent d’ancrer ce contenu Web dans l’univers du luxe : « La photographie, les couleurs, l’ambiance, tout nous plonge dans un univers fantasmagorique qui nous entraîne dans le monde du luxe ». Le public met en avant l’intégration stylistique du sac dans les films via la couleur.
La campagne Lady Blue a accompagné le lancement de la collection 2011 dans la boutique Dior rénovée de Shanghai. Le site proposait aussi une exposition virtuelle. Des bannières ont été placées sur MSN Chine ou sur le portail Sina.
Coût de la campagne : entre 2 et 4 millions d’euros. A son actif : 100 millions de pages vues dans le monde et 1 million de visites sur le site dédié.Lady Blue is much more than a simple commercial, it is a real 16-minute short film directed by David Lynch for the Lady Dior bag. This film was released in May 2010, and it is the third and last but one chapter of the Lady Dior campaign starring French actress Marion Cotillard. It follows the Lady Noir (Lady Black) directed by Olivier Dahan, and the Lady Rouge (Lady Red) where Marion Cotillard sings a song written and performed by the band Franz Ferdinand.
This massive Internet campaign was designed by the Le Fil agency. It was first presented at the Cannes Film Festival and then to the press. It is now promoted on several blogs (Le Modalogue, PaperBlog), specialised websites (Allociné, Puretrend, Vogue, Le Parisien) and on Facebook, Twitter and YouTube, making each release of these short films a real event.


Shanghai is the beacon city for the third opus of the series starring a man with Asian features. China represents 27% of the luxury market and this number keeps on rising.
Choosing the Internet has enabled Dior to reach an audience that’s fond of new technologies and to rejuvenate the brand’s image. According to consumers, “Youngsters appreciate the short film. Without it, the brand would look too stuffy for them”

The cinematographic and aesthetic approaches helped embed this online content into the luxury universe: “The photography, the colours, the atmosphere, everything invites us into a phantasmagorical universe immersing us into the luxury world”. The public points out how colour has allowed the bag to integrate in the short artistic films.
The Lady Blue campaign accompanied the launch of the 2011 line in the renovated Dior store in Shanghaï. The website also provided a virtual exhibition, while advertising banners on MSN China and the Sina portal reinforced the operation.
The campaign cost between 2 and 4 million Euros with a striking result: the pages received more than 100 million views while the official website received 1 million visitors.