Le monde professionnel : un univers instable… Mais seulement pour les femmes ?

En France, les femmes s’avèrent sceptiques quant à la progression de l’égalité professionnelle ; pour 64% d’entre elles, celle-ci est actuellement en train de stagner. Seules 27% sont optimistes et pensent que l’égalité est en progrès contre 8% qui ont davantage le sentiment d’une régression. De leur côté, les hommes sont beaucoup plus optimistes puisqu’ils sont 53% à penser que l’égalité progresse ! (1) Alors comment expliquer que le moral des femmes soit si bas ? Que se passe-t-il dans leur entreprise pour qu’elles ressentent autant de barrières professionnelles ? Entre septembre et octobre 2015, Linkedin a mené deux vagues d’enquête en partenariat avec Opinion Way et aufeminin pour comprendre cette situation. Womenology dévoile ici les résultats clés de cette étude.

Enquête Linkedin - Femmes Entreprise

Le mérite serait-il « genré » ?

Lorsque que l’on demande aux femmes si, dans leurs entreprises, les hommes semblent avoir des passe-droits ou tout du moins des avantages concurrentiels, leur constat est indéniable. Les sondées se sentent largement défavorisées contrairement aux hommes. Effectivement, selon elles, il serait plus facile pour un homme d’obtenir « un poste à responsabilité » (61% des femmes sont de cet avis, 35% estiment qu’il n’y a pas de différence), « une promotion » (51%), « une augmentation de salaire » (51%) et « une mobilité professionnelle » (44%). En aucun cas « être une femme » ne pourrait constituer un avantage déclarent les femmes. (1)

Pour lutter contre ces inégalités, les femmes sont conscientes que s’armer d’un réseau professionnel est un impératif central. Elles sont ainsi 66% à penser que la construction d’un réseau est « indispensable » ou « important » pour avoir une évolution professionnelle rapide.

Enquête Linkedin - Opinion Way - aufeminin

Le plafond de verre s’est-il encore abaissé ?

Alors que les femmes sont 64% à déclarer savoir mettre en avant leurs compétences et qualités professionnelles, 74% à être à l’aise pour faire valoir leur point de vue et 60% à affirmer faire preuve d’assurance quand il s’agit d’exprimer un désaccord avec leur manager, ces dernières ne semblent pas récolter les fruits de leur engagement. (1) Les mentalités sont difficiles à faire évoluer. Ainsi, une grande majorité des répondantes estiment que leur rémunération n’est pas en adéquation avec leur poste ou leurs compétences (63%) et 1 femme sur 2 pense que son « travail n’est pas reconnu à sa juste valeur ». (2)

Néanmoins, les femmes n’hésitent pas à changer d’entreprise pour faire valoir leurs qualités : elles sont 63% dans ce cas. Pour favoriser leur mobilité, nombre d’entre elles privilégient donc les réseaux professionnels en ligne. Effectivement, pour les femmes, leur qualité première est de « faire valoir leurs compétences aux yeux d’éventuels recruteurs » (ce qui est « indispensable » pour 46% des sondées). (1) Même la création d’entreprise tente un bon nombre de femmes – preuve de leur ambition – 1 femme sur 2 déclare avoir envie de se lancer dans l’entrepreneuriat, même si elles sont 33% à penser que c’est un projet professionnel plus difficile pour une femme que pour un homme. (2)

Enquête Linkedin - Opinion Way - aufeminin

Femmes – Hommes : qui sont les managers les plus encourageants ?

Pour comprendre le sentiment de frustration évoqué par les femmes, il leur a été demandé d’expliciter plus précisément la manière dont fonctionne leur relation avec leur supérieur hiérarchique. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les répondantes se sentent en majorité en harmonie avec leurs managers. Elles ont le sentiment qu’il ou elle « prend en considération leur avis » (69%), qu’il ou elle « valorise leur initiatives personnelles » (60%), qu’il ou elle leur « fait pleinement confiance » (82%). D’ailleurs, que les femmes aient des supérieurs hiérarchiques hommes ou femmes, les réponses sont relativement les mêmes. Seules différences, les sondées ont le sentiment que leur travail est davantage reconnue à sa juste valeur lorsque leur manager est une femme (68% contre 59% pour les femmes ayant des managers hommes), qu’elles valorisent davantage leur esprit d’initiative (64% versus 56%), voire même qu’elles les soutiennent davantage en cas de difficultés (68 vs 59%).

L’équilibre vie privée/vie professionnelle : « peut mieux faire ! »

Si 47% des femmes interrogées estiment qu’il est « très facile » ou « assez facile » de concilier vie professionnelle et vie personnelle, pour les 53% restantes c’est tout l’inverse (« assez difficile » ou « très difficile »). Les opinions sont ainsi partagées. Oui, de nos jours, des progrès ont été réalisés (en matière de partage des tâches domestiques, de dispositifs professionnels) permettant aux femmes de gérer plus aisément leur emploi du temps, néanmoins, pour certaines, l’équilibre est plus dur à trouver. Comment les accompagner ? La solution qui arrive en première position dans les réponses des femmes concerne la flexibilité des horaires. Elles sont 79% à penser que l’aménagement plus souple du temps de travail est un enjeu clé pour l’équilibre personnelle. Mais à l’inverse, de manière ambivalente, les femmes sont nombreuses à penser qu’il faut limiter les temps de travail le soir et le week-end (73%). Il faut croire que les ajustements se doivent d’être surtout personnalisés. Enfin, en 3ème position des solutions de conciliation vie privée/vie professionnelle, on trouve le travail à distance, plébiscité par 64% des répondantes. Avis à bons entendeurs… les femmes se sont exprimées !

Pour conclure, retrouvez les 5 chiffres clés de l’enquête Linkedin :

Enquête Linkedin - Opinion Way - aufeminin

Marion Braizaz

Sources :
(1) vague 1 de l’étude menée par Opinion Way auprès d’un échantillon représentatif de 1 200 salariés, parmi lesquels un sous-échantillon de 600 salariées femmes et un sous-échantillon de 600 salariés hommes. La représentativité des échantillons est assurée selon la méthode des quotas sur les critères d’âge, de région de résidence, de taille d’entreprise, de statut et de secteur d’activité. Le terrain a été réalisé du 11 au 23 septembre 2015
(2) Enquête Linkedin/Opinion Way, auto administrée et menée sur le site aufeminin en octobre 2015 auprès de 500 répondantes – vague 2

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>