Archives par mot-clef : contraception

Contraception d’urgence : les femmes la connaissent-elles vraiment ?


ContraceptionDepuis les années 2000, le regard que les femmes portent sur les moyens de contraception a subi une notable évolution. A titre d’exemple, la pilule s’avère de moins en moins utilisée. Si au début du XXIème, elles étaient 55% des Françaises à l’avoir choisie, elles ne sont plus que 41% en 2013. Les polémiques portant sur les pilules de 3ème et 4ème générations sont notamment en cause quant à cette nouvelle défiance. Pour preuve, alors que 40% des pilules utilisées en 2010 étaient de 3ème ou 4ème générations, cette proportion est passée à 25% en 2013. (1) Les femmes développent ainsi une nouvelle réflexivité. D’ailleurs, en ce qui concerne la contraception d’urgence, où en sommes nous ? C’est la question que se sont posés Harris et HRA dans leur récente enquête publiée en septembre 2015. (2)

Le monologue du vagin : l’hygiène intime féminine racontée par les publicitaires


Plus de 50% des femmes interrogées dans le cadre d’une enquête mondiale menée par le groupe SCA en 2014 et intitulée « Hygiene Matters », déclarent se sentir gênées ou très gênées en société lorsqu’elles ont leurs règles. Pour les 16-25 ans, ce chiffre atteint même 61%. (6) Les écarts à l’international sont assez remarquables : ce sentiment de gêne concerne ainsi 76% des Chinoises, 44% des Françaises et seulement 27% des Suédoises. En conséquence, comment les géants de ce secteur parlent-ils aux femmes sur ce sujet dont les représentations sont encore largement négatives ? Analyse de Womenology.fr.

Le monologue du vagin

Santé : pourquoi les femmes en font-elle une priorité ?


Les femmes et la santéSelon le baromètre Axa, réalisé en novembre 2013, 71% des Français déclarent que leur principale préoccupation concerne leur état de santé. (1) D’ailleurs, la tradition des vœux du mois de janvier confirme cette priorité. Selon un sondage publié par l’IFOP en décembre 2014, 96 % des personnes interrogées déclarent souhaiter « bonne année et bonne santé », dont 49 % systématiquement. (2) Cependant, hommes et femmes ne font pas preuve d’un comportement similaire face à cet impératif. Womenology s’est penché sur cette question afin de recenser les faits « genrés » les plus marquants en matière de santé.