Archives par mot-clef : Chanel

Tout savoir sur le secteur du luxe aujourd’hui en 5 chiffres clés


« A la base du luxe, il y a toujours eu le désir d’ostentation (…) dans nos sociétés de masse, il faut se singulariser, et le luxe sert à cela » explique Yves Michaud, philosophe et auteur de l’ouvrage Le Nouveau Luxe, publié en 2013. En outre, depuis quelques années, le digital est venu transformer cette consommation particulière en changeant quelque peu la donne. En 2015, le digital pèse désormais 6 % du chiffre d’affaires des marques du secteur du luxe. (4) Longtemps réputé comme frileux en matière de digitalisation, l’univers du luxe tente à l’heure actuelle de se rattraper pour proposer des expériences coïncidant avec les attentes des consommateurs. Womenology a sélectionné quelques chiffres pour mieux les comprendre et les synthétiser.

Luxe

Pourquoi les marques ont-elles besoin d’égéries ?


Rencontre avec Nathalie Fleck, Professeure en Marketing, Université du Maine, Le Mans. Spécialiste du comportement des consommateurs, de la communication et du management des marques, cette chercheuse s’est intéressée aux stratégies de celebrity marketing et nous donne son point de vue.

La star strategy a-t-elle évolué depuis ses débuts ? Si oui, de quelle manière, dans quelles directions ?

Oui, le fait d’utiliser des célébrités est très ancien : Sarah Bernhardt vantait les mérites de la poudre de riz La Diaphane sur des affiches en 1890 déjà ! Mais ce phénomène a effectivement beaucoup évolué. Il est vrai que pendant des années, les célébrités étaient avant tout recherchées pour leur attractivité physique ou pour leur popularité. Ainsi, les acteurs de cinéma ont-ils longtemps été privilégiés. Puis un autre critère a été pris en compte : la crédibilité du porte-parole. Or si l’apparence physique est importante en termes de crédibilité, pour parler de cosmétiques, parfums ou vêtements, ce n’est plus nécessairement le cas dans d’autres secteurs d’activités où les compétences et l’expertise sont d’un autre ordre. Un exemple emblématique est la publicité pour Midas mettant en scène Alain Prost dans les années 80.

Les marques de cosmétiques défendent l’idée d’une beauté aux multiples facettesCosmetics brands defend the idea of multi-faceted beauty


Bien souvent, les médecins mettent en garde contre les canons de beauté représentés dans les magazines, qui amènent les jeunes filles et les femmes à vouloir modifier leur apparence à tout prix pour correspondre aux « standards » de la beauté. C’est contre cette tendance malsaine que s’élèvent aujourd’hui les principales marques de cosmétiques de la planète : elles mettent en ligne des contenus défendant l’idée que chaque femme peut être belle à sa manière.

Pionnière, Chanel a mis en ligne sur son site Chanel Make Up Confidential une vidéo intitulée « Fiction ou réalité ? Le visage intemporel de la beauté ». Sur cette vidéo, on peut voir une jeune femme qui adopte successivement 5 looks très différents… et incite les internautes à, elles aussi, jouer avec leur palette pour se réinventer à volonté. Cette vidéo mutine rappelle aux femmes qu’elles aussi peuvent changer de style au gré de leurs envies et de leurs humeurs, essayer de nouvelles combinaisons de teintes, bref, chercher à se trouver jolies chaque jour sans jamais être exactement la même.

Doctors often warn against the images of beauty that are represented in magazines, which lead young girls and women to want to change their appearance at any cost in order to correspond to beauty « standards ». It’s against this unhealthy trend that the planet’s main brands are rising up by putting content online that defends the idea that each woman can be beautiful in her own way.

Leading the way is Chanel that has put a video on its Chanel Make Up Confidential site entitled « Fiction or reality? The timeless face of beauty« . In this video, we see a young woman adopting 5 very different looks successively… and encouraging viewers to also play with their palette to reinvent themselves as much as they want. This cheerful video reminds women that they can also change their style at the whim of their desires and mood, that they can try new combinations of colours, and beautify themselves every day without always being exactly the same.