« Il y a toujours tellement de jolies choses à partager ! »


Les Rencontres de l’Influence                                                           Interview de Anne-Lise, du Boudoir de Vesper

Elles sont devenues influentes sur les réseaux sociaux et leurs abonné(e)s entretiennent avec elles une relation de confiance. Qu’elles soient expertes de la beauté, de la mode, du monde culinaire, de l’univers geek ou autres, leurs conseils et bons plans sont suivis par de nombreux internautes. Pourquoi ? Car elles ont réussi à construire leur blog, leur chaîne YouTube, leur profil Instagram ou leur compte Pinterest, placés sous le signe de l’authenticité.

Rencontre avec ces nouvelles héroïnes « digitales » et plus particulièrement avec la passionnée Anne-Lise, blogueuse,  qui se confie sur son aventure avec le boudoir de Vesper.

Que faut-il savoir sur les réseaux sociaux asiatiques ?


Dans le monde, les ventes de smartphones au 3ème trimestre 2015 ont été largement tirées par la Chine et plus particulièrement par les pays émergents asiatiques qui affichent une croissance entre 2014 et 2015 de + 9 millions d’unités vendues. (1) Et pour cause, ce qui drive notamment cette exponentielle évolution, c’est les pratiques sur les réseaux sociaux des mobinautes de cette partie du globe, très friands des applications de messagerie instantanée. Leur usage est bien plus intense que dans les pays occidentaux, en termes de nombre et de durée de sessions souligne une récente étude de l’expert en data mobile AppAnnie (2016). (2) Ces messageries s’appellent WeChat (Chine), Kakao (Corée), Line (Japon) et elles règnent sur l’Asie, mais quelles sont leurs spécificités qui captivent les internautes et font rêver les marques ? 

« Ce que j’aime : qu’il y ait de l’humain derrière un écran ! »


Les Rencontres de l’Influence :                                                                   Interview de PoupetteWorld

Elles sont devenues influentes sur les réseaux sociaux et leurs abonné(e)s entretiennent avec elles une relation de confiance. Qu’elles soient expertes de la beauté, de la mode, du monde culinaire, de l’univers geek ou autres, leurs conseils sont suivis par de nombreux internautes. Pourquoi ? Car elles ont réussi à construire leur blog, leur chaîne YouTube, leur profil Instagram ou leur compte Pinterest, placés sous le signe de l’authenticité.

PoupetteWorld

PoupetteWorld

Rencontre avec ces nouvelles héroïnes « digitales » et plus particulièrement avec Véronique, qui se confie sur son blog de maman parisienne « PoupetteWorld »

Continuer la lecture

« J’ai créé Marie Quantier pour en finir avec le machisme qui règne dans le monde des finances et des investissements personnels ! »


Mathieu Hamel

Mathieu Hamel

Jusqu’à maintenant, en dehors de quelques traders disposant de l’expertise et du temps nécessaires pour gérer leur portefeuille financier, la majorité des français n’avaient accès qu’à des produits aux performances médiocres pour faire fructifier leur épargne.

Désormais, de nouvelles solutions s’offrent à eux, susceptibles de répondre parfaitement à leurs besoins de simplicité, d’information et de performance.

Rencontre avec Mathieu Hamel, fondateur de la start-up Marie Quantier.

Continuer la lecture

« Notre ambition est de montrer une autre facette des youtubeurs »


Les Rencontres de l’Influence :                                                                   Dans l’univers de Signe Magazine, le mag des influenceurs 2.0.

Oriane

Signe Magazine a réussi à faire sa place au plus près des nouveaux influenceurs du web, et tente aujourd’hui de mettre en valeur la puissance cachée de ces ambassadeurs du digital. Son concept ? Faire rencontrer monde d’internet, de youtube, des blogs et le faire dialoguer avec les artistes de demain, les personnalités d’aujourd’hui, et les histoires d’hier. Et ce sur format digital… et papier!

Rencontre avec ce nouveau phénomène, et plus particulièrement avec Oriane, directrice de publication de Signe Magazine.

« Swap », « Haul », « FOTD »… Que penser du langage « codé » des Youtubeuses beauté ?


« Quand on débarque sur YouTube, il y a des termes, franchement, il faut s’avouer la vérité, on ne sait pas vraiment ce que cela veut dire ! » Voici comment la Youtubeuse  LoryLyn79 (plus de 57 500 abonnées) débutait une de ses vidéos en 2014 dont le thème était le « vocabulaire » si particulier des Influenceuses nouvelle génération. Et pour cause, certaines expressions méritent quelques explications.

 You Tube Web Site

Ces marques qui cartonnent sur les réseaux sociaux


Impossible aujourd’hui pour les marques de faire l’impasse sur la communication digitale, c’est une évidence. Mais plus qu’un vecteur incontournable, les réseaux sociaux constituent surtout un levier d’action inestimable, à l’image de l’opération virale de l’année menée par Michel et Augustin pour conquérir le PDG de Starbucks. (1) Le potentiel pouvoir des campagnes de communication sur les réseaux sociaux ne demande ainsi qu’à être déployé par des concepts créatifs. Pour ce faire, de quelles marques faut-il s’inspirer ?

tous connectés

Couple, amour : « Nous devenons de plus en plus exigeants »


Les Rencontres de l’Influence – Interview de Léa Feutre

Elles sont devenues influentes sur les réseaux sociaux et leurs abonné(e)s entretiennent avec elles une relation de confiance. Qu’elles soient expertes de la beauté, de la mode, du monde culinaire, de la vie en couple, de l’univers geek ou autres, leurs conseils et bons plans sont suivis par de nombreux internautes. Pourquoi ? Car elles ont réussi à construire leur blog, leur chaîne YouTube, leur profil Instagram ou leur compte Pinterest, placés sous le signe de l’authenticité.

Rencontre avec ces nouvelles héroïnes « digitales » et plus particulièrement avec Léa Feutre qui a créé son blog : Parler d’Amour, où elle parle des thèmes de l’amour avec un grand A, du couple et de l’équilibre de la vie à deux. 

Léa Feutre

Léa Feutre

« J’ai toujours été très proche de mes abonnées, c’est primordial à mes yeux »


Les Rencontres de l’Influence                                                           Interview de Lisa ToFeelJustPretty

Elles sont devenues influentes sur les réseaux sociaux et leurs abonné(e)s entretiennent avec elles une relation de confiance. Qu’elles soient expertes de la beauté, de la mode, du monde culinaire, de l’univers geek ou autres, leurs conseils et bons plans sont suivis par de nombreux internautes. Pourquoi ? Car elles ont réussi à construire leur blog, leur chaîne YouTube, leur profil Instagram ou leur compte Pinterest, placés sous le signe de l’authenticité.

Rencontre avec ces nouvelles héroïnes « digitales » et plus particulièrement avec la pétillante Lisa, blogueuse et youtubeuse,  qui se confie sur sa chaîne Youtube « To feel just pretty ».

Lisa ToFeelJustPretty

Lisa ToFeelJustPretty

Accusées coupables… de laideur


« Vous êtes grosse, vous êtes moche… Payez 19,90€ et soyez juste moche. » Cet été, cette publicité pour un club de sport a marqué les esprits. Au-delà de son humour cynique, elle a surtout choqué car elle ne s’adressait qu’aux femmes, comme si la beauté – et son pendant la laideur – n’était une qualité (ou un défaut) auxquels seule la population féminine se devait de prêter attention. Analyse.

publicité sport

Un vocabulaire qui en dit long

Au XVIIIème et XIXème siècles, dans les dictionnaires Le Littré et Le Robert de l’époque l’anthropologue Véronique Nahum Grappe a relevé que si 64 mots spécifiaient l’esthétique féminine, il n’en existait que 3 pour les hommes (« laid », « vilain », « crapaud »). Plus encore, parmi ces 64 termes, 24 étaient péjoratifs, 27 positifs et 13 neutres. « A la manière d’un cadeau empoisonné, il n’y a qu’un « beau sexe », mais il est limité dans le temps et, dans les représentations sociales, le prix est lourd à payer de ce modeste privilège » écrit le sociologue David Le Breton (1).